ÉDITINTER

LAlchimie

Paul Sanda

L'ALCHIMIE SECRÈTE EN LA VOIE SACERDOTALE

La pratique la plus ésotérique de la tradition gnostique

ISBN 978-2-35328-183-1 ; 25,00 EUR

Cet ouvrage s’adresse en priorité à des Frères et Sœurs ayant déjà commencé le travail d’opérativité alchimique, que ce soit en la Voie sèche ou en la Voie humide (exemple ici de la voie végétale). Le livre commence au moment où ces Disciples devront comprendre qu’après ce premier travail, capable en lui-même d’apporter une grande satisfaction terrestre, l’objectif devient l’établissement d’un contact profond avec la Divinité, extérieure comme intérieure. Cela s’obtient par une pratique théurgique exigeante, nourrie de prières authentiques, et en parfaite osmose avec la méditation juste – quasiment hypnoïde – de la Voie dite sacerdotale. La pratique alchimique devient alors une pratique métaphysique, visant non seulement à faire descendre l’Esprit dans la Matière, mais permet bientôt la transmutation de la Matière en Esprit. L’Alchimie est alors l’expression de la splendeur Gnostique dans le Monde, puisque l’alchimiste et le prêtre sont confondus dans une élévation sans égale... C’est cet amalgame parfait, entre le prêtre (oratoire) et l’alchimiste (laboratoire), qui va pouvoir faire advenir la transformation absolue de l’Adepte, autorisant l’édification d’un Corps Glorieux capable de passer la mort.

LogoAmazon
fnac
SaintPolRoux
LogoAmazon1
fnac1

Le présent ouvrage tente une véritable introspection dans l’œuvre du poète symboliste Saint-Pol-Roux, grand explorateur des confins intérieurs. C’est au plus près des limites, en l'espace antédiluvien du littoral breton, que le Magnifique élabore une grande partie de son œuvre de poète-penseur ; Bruno Geneste et Paul Sanda mettent en exergue cette quête de l’inexprimable beauté, tendue à l’extrême depuis le promontoire dressé au-dessus des flots (le Manoir du Boultous, à Camaret) qui fût pour cet homme de l’écume un observatoire de haute amplitude. Saint-Pol-Roux épousa, tout au long de sa vie, cette recherche rimbaldienne du lieu et de la formule, d’une localité de vide et de lumière où tant de traces ont pu se perdre dans l’infinie beauté des vacuités. Ainsi marchons-nous aux côtés de celui qu’André Breton désigna comme l’un des plus fins précurseurs du surréalisme, un poète à la parole de haut vol, un être à l’esprit vif arpentant les contours abrupts de la côte sauvage. C'est avec les sens si aiguisés que, passant à travers les formes du réel, le Mage de Camaret déposa alors, dans les cœurs, d’étranges vigueurs qui, au plus profond, travaillent à un prolongement, à une extension des plus subtiles, à l'élévation d’une poésie spirituelle finalement dégagée de toute contingence.

LogoAmazon2
fnac2

Bruno Geneste et Paul Sanda

SAINT-POL-ROUX

Le Cosmographe des Confins

ISBN 978-2-35328-190-9 ; 25 euros

RITUELS
LogoAmazon3
fnac3

Paul Sanda

7 RITUELS SEXUELS SACRÉS

DE L'ÉSOTÉRISME OCCIDENTAL

La Fusion harmonique ou le Secret de l'Extase

ISBN 978-2-35328-190-9 ; 21 euros

Alors, oui, comme D. H. Lawrence, dans L’Homme qui était mort, a raison de montrer comme le Christ, une fois ressuscité, doit aller en Égypte pour se faire initier aux plus saints mystères par une prêtresse d’Isis – et comme, dans la coulée de la pensée gnostique dont il se réclame, de même que dans celle de Julius Evola (si mal compris de nos jours) ou de Sarane Alexandrian, Paul Sanda fait bien, retrouvant toutes les intuitions du tantrisme de la main gauche, de nous faire souvenir que c’est dans l’acte d’amour que nous pouvons retrouver cet accès à « l’Au-delà de Tout » qui est notre fontaine et notre but.

CORDES
LogoAmazon4
fnac4

Paul Sanda

CORDES-SUR-CIEL CITÉ MYSTÉRIEUSE

Templiers, initiés & Moines Rouges

ISBN 978-2-35328-162-6 ; 20 euros

Cordes-sur-Ciel, la Cité des Vénérables, lieu étrange, mystérieux par excellence, ouvrage secret comme suspendu dans le ciel… Cordes donc est une Cité hautement initiatique, depuis sa fondation, en 1222, par le Comte toulousain Raymond VII. Forteresse cosmopolite, elle a toujours autorisé le brassage des idées, des échanges et des commerces. Les poètes s’y sont enivrés de ses beautés aériennes, les soldats de sa verticalité si démesurée, et les mages de ses profondeurs, de ses entrailles occultes. Cathares et inquisiteurs s’y sont affrontés avec une persévérance muette, orviétans et penseurs combattus, créateurs et souffleurs déchirés, et tant d’aventuriers s’y sont perdus, évanouissant leur être véritable à l’enfouissement labyrinthique du plus fameux des dédales… Mais voici que les Moines Rouges remontent parfois vers le jour, laissant bailler la Porte sur un souterrain entrevue… Pourra-t-on trouver ici la clé de l’incomparable secret ?

Celebration
LogoAmazon5
fnac5

Paul Sanda

CÉLÉBRATION DES NUÉES

Anthologie poétique de l'œuvre de Paul Sanda (1990-2015)

ISBN 978-2-35328-160-2 ; 25 euros

Paul Sanda est un poète et un écrivain français né en Vendée en 1961. Sa poésie, souvent d’allure baroque, fortement influencée par le surréalisme, est imprégnée d’ésotérisme et d’alchimie. Auteur d’une vingtaine de recueils, il a été préfacé par Frédérick Tristan (ancien prix Goncourt), Marc Petit, Jacques Abeille, et illustré par Claude Bellegarde, JG Gwezenneg, Marc Janson, Olivier de Sagazan, Didier Serplet. Il est cité dans l’Anthologie des poètes maçonniques et symboliques, de Jean-Luc Maxence (Dervy), et aussi dans l’anthologie Les Riverains du feu, de Christophe Dauphin (Le Nouvel Athanor, 2009). Sa poésie est magnifiée dans la biographie des Têtes Raides (Seghers). On a pu l’entendre s’entretenir avec Michel Cazenave sur France Culture, le 22 novembre 2008, dans l’émission Les Vivants et les Dieux. Il est également l’auteur d’essais ésotériques très remarqués, comme Haute Magie des pentacles de l’abbé Julio paru en 2009 aux éditions Trajectoire, et le Rituels de Guérison par les Archanges (Grand Grimoire des Archevêques) chez le même éditeur, et aussi d’un remarquable Les surréalistes et la Bretagne co-écrit avec Bruno Geneste.

LESSURREALISTES
LogoAmazon6
fnac6

Bruno Geneste et Paul Sanda

LES SURRÉALISTES ET LA BRETAGNE

Le Domaine des Enchanteurs

ISBN 978-2-35328-147-3 ; 20 euros

Un homme a joué un rôle central dans cette initiation, comme, du reste, dans celle d’André Malraux, autre amoureux de la « Monnaie de l’Absolu » des tribus gauloises : Lancelot Lengyel, celtisant d’origine hongroise, auteur de deux ouvrages – L’Art gaulois dans les médailles (Corvina, 1954) et Le secret des Celtes (Robert Morel, 1969), vilipendés autant que les écrits de Jean Markale, lui aussi proche du Surréalisme, par les autorités académiques, mais regorgeant d’intuitions fulgurantes et parfois géniales, à côté de spéculations et de surinterprétations hasardeuses.

« Mes études sur l’art gaulois et plus particulièrement sur celui de l’Armorique celtique, que j’ai eu la chance de pouvoir vous soumettre, écrit Lancelot Lengyel à André Breton, m’ont ouvert les yeux quant à la racine profonde de votre Surréalisme, dont l’automatisme méthodique vous sert à ouvrir largement la porte au subconscient comme la charge d’un radar pour capter sur son écran le message archétypal […] Votre souci intransigeant ne puise donc pas sa force dans l’orgueil ni dans l’amour-propre du poète, ce qu’exclut votre humilité devant toute valeur spirituelle, mais vient de loin comme le commandement secret du dernier rassemblement des druides indépendants, vos frères, avant la persécution latine.

« Ce que j’ai pu relever et interpréter du message de l’esprit gaulois, c’est son antagonisme par rapport à la vision grecque du monde statique et anthropocentrique auquel il oppose le dynamisme de l’espace mouvant d’un univers infini, inachevé, qui porte, lui, la réalité absolue vers laquelle l’homme se tourne, scrutant la précarité de son existence propre en face du ciel immense.