On peut encore, de nos jours, écrire des poèmes d’amour sans mièvrerie, sans éprouver le sentiment de déjà-vu ou dit. Avec ces 77 poèmes en prose, Porfirio Mamani Macedo, d’une voix forte et sensible, part en quête de la femme aimée, l’appelle à lui, se souvient d’elle. Au cours de son périple amoureux il promène son regard sur les paysages qu’il traverse, paysages sans cesse habités par celle dont il parle en termes lyriques, dont il dit la présence proche avant de l’atteindre. Ici jamais de monotonie car le ton varie sans cesse même si l’écriture s’impose un cadre précis.

Suivons donc ce pèlerin dans sa quête fervente : le plaisir du lecteur n’en sera que plus vif et la rencontre avec le poète plus riche encore.

Max Alhau

« Cette œuvre littéraire avec sa riche imagination nous séduit et nous entraîne vers d’autres frontières où la nature respire la poésie et où l’essence de l’angoisse et de la nostalgie est annulée par ces principes que seul l’amour a coutume de délivrer d’une façon notoire. » Luzgardo Medina Egoavil

« Chaque ligne est une déclaration passionnée d’un amour romantique et séduisant, comme la guitare péruvienne qui frappe, se tait et meurt avec une fureur magique. »

Héctor Ñaupari

Porfirio Mamani-Macedo est né à Arequipa (Pérou) en 1963. Docteur ès lettres à la Sorbonne Nouvelle. Il a obtenu son diplôme d’avocat à l’Université Catholique Santa María, et a fait ses études de Lettres à l’Université Nationale de San Agustin (Arequipa). Il écrit poèmes et nouvelles pour plusieurs revues littéraires en France. Actuellement, il est chargé de cours à l’Université de la Sorbonne Nouvelle.

Achat

On observe la façon avec laquelle les poèmes avancent inégaux dans une progression continue et insistent malgré tout dans le pouvoir de l'espérance, en proposant un possible dialogue consolateur. Ce qui les caractérise, en même temps, c'est un écho de litanie et de chemin de croix dans le fait qu'ils instaurent des images continues tout au long d'un chemin ; dans le premier cas tel un chant évoquant les possibilités de ce dialogue amoureux, dans le désir de rencontrer le locus amoenus : « Là-bas nous nous reposerons, belle étrangère/sur l'herbe fraîche », en égrenant des images provisoires associées à des éléments naturels, montagnes, champs, déserts, vallées, mais aussi, dans le second cas, dans le passage douloureux que signifie la vie, la persistance du temps et de l'oubli gravés dans le corps même : « toi dont la poitrine est traversée d'une blessure profonde ». Évanescente, sans visage, cette figure finit par se réduire à un mirage de langage exprimé en vers tels que « Je cherche sur un chemin la parole et dans la parole un océan immense ».

Carmen Ruiz Barrionuevo

Achat

Porfirio Mamani Macedo

AMOR EN LA PALABRA / AMOUR DANS LA PAROLE

Poésie bilingue

Traduit de l'espagnol (Pérou) par Max Alhau

ISBN 2-35328-115-2

13,80 EUR

AMOR2
Voix

Porfirio Mamani Macedo

VOIX SUR LES RIVES D'UN FLEUVE

VOZ A ORILLAS DE UN RIO

Poésie bilingue

Traduit de l'espagnol (Pérou) par Elizabeth Passedat

ISBN 2-914227-58-2

10,20 EUR

Dans ces 33 poèmes à l'écriture dense et sobre, Porfirio Mamani Macedo dit le chemin solitaire du poète confronté au temps, à l'errance. L'étrangère qui se tient à ses côtés, n'est-elle pas le fruit de rêves déjà engloutis, celle qui est à l'origine de ces poèmes ?

A travers elle, dans son absence physique et son silence, la voix de Porfirio Mamani Macedo se fait lyrique, douloureuse, jamais désespérée, traversant l'espace. Et cette voix scelle alors un pacte avec une terre lointaine, comme oubliée, une terre sur laquelle se joue son destin et celui de son accompagnatrice.

Max Alhau

Audeladujour

Porfirio Mamani Macedo

AU-DELÀ DU JOUR / MÀS ALLÀ DEL DIA

Poésie bilingue

Traduit de l'espagnol (Pérou) par Elizabeth Passedat

ISBN 2-910892-90-5

10,37 EUR

78p. ; 21,5 x 14 cm

Épuisé

Voici un livre étrange et fascinant. En effet, son auteur, le jeune poète péruvien Porfirio Mamani Macedo, nous avait habitués à des poèmes - certains, déjà en prose - où il développait des thèmes liés à ses expériences et à ses racines. Ici, l'oeuvre se dépersonnalise, le poète s'identifiant à un esprit universel hanté par la solitude. Un cheminement lent, allant de l'aube à la nuit et au-delà, d'une saison à l'autre, de la ville aux champs, de la campagne à la mer, de l'herbe à la feuille, de l'eau à l'arbre, s'effectue, chargé d'impressions fugaces mais profondes. La mémoire, toujours vigilante, se lie à la précarité du présent, comme pour emprisonner le temps dans la nasse des mots. Le lecteurs avance dans ces textes suggestifs comme dans un monde à la fois personnel et suggéré.

Cette petite suite à voix basse est une délicieuse et enrichissante promenade à travers des sentiers où se mêlent harmonieusement le réel, le rêve et l'imaginaire.

Claude Couffon

item5a1a1a1

Porfirio Mamani Macedo

POÈMES À UNE ÉTRANGÈRE / POEMA A UNA EXTRANJERA

Poésie bilingue

Traduit de l'espagnol (Pérou) par Elizabeth Passedat

Préface de Carmen Ruiz Barrionuevo

ISBN 2-915228-70-1 ; 12,00 EUR

88 p. ; 21,5 x 14 cm - Épuisé

Etrangere1
fnac1
item5a1a1a1a

ÉDITINTER

AchatAchatAmazonmarketplace1a1a1aitem5a1a1a1Amazonmarketplace1a1a1a1item5a1a1a1a