Beaucoup moins connus que ses romans, les poèmes érotiques de Pierre Louys n'ont été édités clandestinement qu'après sa mort et sont restés longtemps interdits de publication.

« Toutes mes pensées se résument en deux mots, en deux aspirations, en deux espérances, en deux ambitions, en deux désirs : les femmes et le génie ! » écrit Pierre Louÿs dans son Journal intime. Dès sa prime jeunesse il multiplie les expériences sexuelles et les écrits pornographiques. Beaucoup moins connus que ses romans, ses poèmes érotiques n’ont été édités clandestinement qu’après sa mort et sont restés longtemps interdits de publication. Cet ouvrage rassemble trois recueils, introuvables aujourd’hui : La femme, Le Trophée des vulves légendaires et le célèbre Pybrac.

POESIESEROTIQUESnew

Pierre Louÿs

POÉSIES ÉROTIQUES

La femme - Les vulves légendaires - Pybrac

Nouvelle édition augmentée

ISBN 978-2-35328-063-6

16,30 EUR

Leschansonssecretes

Pierre Louÿs

LES CHANSONS SECRÈTES DE BILITIS

et autres poèmes libertins

Nouvelle édition 2019

ISBN 978-2-35328-179-4

16 EUR

21 x 14 cm

Recueil de poèmes érotiques, composé entre 1890 et 1920, faisant suite aux Chansons de Bilitis, recueil resté célèbre en tant que supercherie littéraire. P. Louys avait prétendu l'avoir traduit du grec et l'avait attribué à une poétesse de l'âge lyrique, Bilitis, contemporaine et amie de Sapho...

Le deuxième recueil de Pierre Louys, Les Chansons de Bilitis (1894) qu'Yves-Gérard Le Dantec considère comme «un de ses chefs-d'oeuvre et l'un des plus heureux spécimens des poèmes en prose jamais conçus dans notre langue» est resté célèbre en tant que supercherie littéraire. Louys mystifie la critique en le prétendant traduit du grec et en l'attribuant à une poétesse de l'âge lyrique, Bilitis, contemporaine et amie de Sapho dont elle partage les goûts. Pour satisfaire les puristes, l'ouvrage est précédé d'une Vie de Bilitis, retracée par l'auteur et suivi de plusieurs pages de notes.

Les Chansons de Bilitis fut le premier livre de Louys à susciter parmi les critiques et le public lettré de nombreux échos. Mallarmé vit en ce livre «une merveille». «C'est une bonne surprise», devait écrire Jules Renard. Quant aux hellénistes, ils eurent vite fait d'éventer la supercherie.

A ce recueil resté célèbre, Pierre Louys a composé une suite intitulée Les Chansons secrètes de Bilitis d'une tonalité beaucoup plus érotique que nous publions intégralement ici. Nous l'avons fait suivre d'un choix de poèmes érotiques de styles très variés composés entre 1890 et 1920. Ceux-ci n'ont été édités clandestinement qu'après la mort du poète et sont restés longtemps interdits de publication.

Nymphes

Pierre Louÿs

LE CRÉPUSCULE DES NYMPHES

Nouvelles

ISBN 2-915228-66-3

12,20 EUR

74 p. ; 21 x 14 cm

Recueil de cinq nouvelles antiques, Léda, Ariane, La maison sur le Nil, Biblis et Danae, d'abord éditées à tirage limité ou parues dans le Mercure de France avant d'être publiées pour la première fois an 1925.

«Dans tous les pays du monde, les dieux sont descendus sur la terre et ont aimé des femmes mortelles. Ah! Sur quels lits faut-il les attendre, dans quelles forêts faut-il les chercher, ceux qui sont un peu plus que des hommes? Quelles prières faut-il dire pour qu'ils viennent, ceux qui m'apprendront quelque chose ou qui me feront tout oublier? Et si les dieux ne veulent plus descendre, s'ils sont morts, ou s'ils sont trop vieux, (...) mourrai-je aussi sans avoir vu un homme qui mette dans ma vie des événements tragiques?»

Ainsi songe Sarah, courtisane galiléenne d'Alexandrie, roulée dans la chevelure blonde, «éclatante et profonde,» qui lui a valu le surnom de Chrysis, «la Dorée».

C'est sous ce titre de Chrysis ou La Cérémonie matinale que parut, en 1893, un petit texte, tiré à 125 exemplaires, qui allait devenir le premier chapitre d'Aphrodite, le plus célèbre roman de Pierre Louÿs.

La même année Pierre Louÿs préparait un recueil de sept nouvelles antiques glorifiant les mêmes voluptés dont le titre fut successivement L'heptaméron d'Amarillys puis Les sept douleurs et finalement Le Crépuscule des Nymphes.

Louys ne composa que cinq nouvelles: Léda, Ariane, La Maison sur le Nil, Biblis qui furent éditées à tirage limité pour ses amis. La cinquième Danae ne parut que dans un numéro du Mercure de France en 1895.

Il fallut attendre 1925 pour que ces cinq nouvelles paraissent en édition collective sous le titre Le Crépuscule des Nymphes aux Éditions Montaigne. Les voici de nouveau offertes aux lecteurs de Pierre Louÿs.

Astarte

Pierre Louÿs

ASTARTÉ

suivi de PERVIGILIUM MORTIS et de DERNIERS VERS

Poésie

ISBN 2-915228-03-5

12,20 EUR

80 p. ; 21 x 14 cm

Figure marquante des milieux parnassiens et symboliques, P. Louys a publié un seul de ses poèmes, Astarté, en 1892. Ce recueil présente également, en version intégrale, un poème lyrique puis ses derniers écrits, remplis d'émotion.

L'oeuvre poétique de Pierre Louÿs demeure aujourd'hui bien moins connue que ses romans. Elle est pourtant abondante et d'une grande diversité. Figure marquante des milieux parnassiens et symboliques, Pierre Louÿs a beaucoup écrit de poèmes mais n'a publié qu'un seul recueil que nous reproduisons ici : Astarté, paru en 1892.

Nous l'avons fait suivre, dans sa version intégrale, du grand poème lyrique, Pervigilium Mortis, véritable chef-d'oeuvre qui couronne l'oeuvre poétique de Louÿs.

Enfin les Derniers vers, écrits à la veille de la mort du poète, par un homme malade, trahi et abandonné de tous, nous surprennent et nous émeuvent par leur accent tragique.

Haut de page

item5a1a1a1a
item5a1a1a1a1
item5a1a1a1a1a
item5a1a1a1a1a1

ÉDITINTER

fnac
fnac1
fnac2
Amazonmarketplace1a1a1a1item5a1a1a1aAmazonmarketplace1a1a1a1aitem5a1a1a1a1Amazonmarketplace1a1a1a1a1item5a1a1a1a1aitem5a1a1a1a1a1