« À l’écoute du mystère, solaire et nocturne, Joubert, en peintre et en musicien, célèbre les noces de l’homme et de la terre, parcourt l’autre versant du réel, fait mieux voir les êtres et les choses selon leur dimension de temps. Par-delà l’inquiétude de la beauté, l’angoisse du devenir, le poète (l’homme) apparaît calme et confiant, assuré de trouver en lui-même des éléments de survie. Et surtout, il y a ce qui dépasse toute tentative de description d’une poésie : cette joie panique de l’imaginaire, cette création et ce renouvellement incessants qui sont la vie même. »

Robert Sabatier (Histoire de la poésie française)

 

« Sa poésie, qui s’inscrit dans la filiation d’un Nerval mais aussi d’un Laforgue, nous frappe par son contenu onirique, son goût du merveilleux avec, en arrière-plan, la présence permanente d’une secrète blessure. »

Jean Orizet (Anthologie de la poésie française)

 

« Sondeur des "astres et des âmes", Jean Joubert avance ainsi, depuis plus de quarante ans, inscrit dans le vaste cycle de cette Parole, à la fois intime et universelle, guetteuse d’énigmes et arc-boutée contre le dernier Éden possible. »

Didier Pobel (Dictionnaire de la poésie française de Baudelaire à nos jours)

 

« Ni réalisme ni lyrisme, mais un espace à la fois spontané et littérairement façonné où la réalité, le rêve, l’émotion se rejoignent dans la pâte des mots que le poète creuse, sculpte, polit avec une passion toujours renouvelée. »

Jean-Paul Giraux (Le Jardin d’Essai)

 

Jean JOUBERT

Né à Châlette sur Loing (Loiret), il fait ses études au collège de Montargis puis à la Sorbonne. Après de longs séjours en Angleterre, en Allemagne et aux États Unis, il s’installe à Montpellier où il découvre un Sud méditerranéen qui marquera profondément ses œuvres. Il a longtemps enseigné la littérature anglo-américaine dans cette ville, à l’université Paul Valéry. Il habite maintenant dans un petit village de la garrigue languedocienne et se consacre à ses activités d’écrivain.

Son quatrième roman, L’Homme de sable (Grasset), a obtenu le prix Renaudot en 1975, Les poèmes : 1955-1975 (Grasset), le prix de l’Académie Mallarmé en 1978, et Les enfants de Noé (l’école des loisirs), le prix de la Fondation de France 1988 pour le meilleur roman pour la jeunesse. Il a aussi publié une vingtaine de livres pour les enfants.

Jean Joubert

ÉTAT D'URGENCE

Poèmes (1996-2008)

ISBN 978-2-35328-029-2

172 pages - 17,30 EUR

item5a1a1a1
Etatdurgence

ÉDITINTER

item5a1a1a1