Quel Signe viendra clore la nuit au profit d'une aurore balbutiante ? L'hiver s'interroge, le poète plus encore qui en guette le déclin, la solitude ayant pris le pas sur l'amour.

Mais si la lumière sait se tapir au cœur de l'ombre, elle sait aussi réapparaître alors qu'on ne l'attend plus...

A chacun de ses réveils, l'auteur va tenter de la pister, même lieu, même heure, par l'acte d'écriture. Le Signe finira par se manifester...

Car il y a toujours «un guetteur immobile» quelque part qui nous ramène à la vie...

* * *

Jeannine Dion-Guerin a su garder de sa rencontre littéraire avec Georges Pérec, Jacques Roubaud et quelques autres Oulipiens, la nécessité de forcer l'écrit alors qu'il se refuse. La source contrainte, dans sa cache souterraine, ne finit-elle pas toujours par resurgir ?

Jacky Duyck, peintre de réputation, a son atelier à Dilbeek en Belgique. Son œuvre est importante ; à visiter sur internet : http://www.jackyduyck.be/.

Auteur et illustrateur ont en commun leur passion pour Vincent Van Gogh.

ECHO

Jeannine DION-GUÉRIN

LES SABOTS DE BOIS VERT

Hommage au poète Guillevic

Poésie - Illustrations de Wilfrid Ménard

ISBN 978-2-3532-067-5

16,30 EUR

« A vouloir retenir et piéger ce rien de soleil ambré déridant la grisaille des trottoirs, nous ne croiserons plus que l’anonymat de regards sans lumière… »

« Comme toi, ma Nuit, j’ai peur de mon propre mystère

Vers lui j’avance à visage couvert, l’apprivoisant de mes seules mains. Les mots sont mes réverbères, L’Allumeur c’est l’émerveillement… »

« La nuit c’est un bulbe. On aimerait pénétrer la plus secrète de ses peaux… »

(extraits de « L’écho des nuits »)

Jeannine DION-GUÉRIN

L'ÉCHO DES NUITS

Poésie

Illustrations de Casimir Farley

ISBN 978-2-3532-8012-4

16,30 EUR

Jeannine DION-GUÉRIN

LE TRACÉ DES SÈVES

Poésie

Illustrations de L'auteur

ISBN 2-914227-87-6

10,20 EUR

Jeannine DION-GUÉRIN

LE SIGNE, QUEL SIGNE ou LE GUETTEUR IMMOBILE

Poésie

Illustrations de Jacky Duyck

ISBN 2-914227-80-9

15,30 EUR

136 p. ; 21,5 x 13,5 cm

« Parmi tant de poussières de tous ignorées, la plus modeste se plaît à allumer un cristal sous le projecteur d'une lumière interposée.

Dans son vertige de derviche, celle qui se prend alors pour un nouveau soleil accepte de s'en remettre à qui lui accordera la grâce d'exister par le seul pouvoir d'un regard à chaque instant plus émerveillé... »

* * *

Jeannine DION-GUÉRIN est l'auteur de dix livres publiés en France et en Belgique. Conceptrice et réalisatrice littéraire de l'anthologie d'art : « VINCENT de la toile au poème » à Auvers-sur-Oise en 1990 pour le centenaire du peintre VAN GOGH, elle se plaît à réhabiliter le rôle de l'artiste dans la société actuelle. Comédienne, conférencière et réalisatrice-animatrice de l'émission « EN VERS ET AVEC TOUS » sur Radio IDFM 98 (Enghien), elle aime faire sienne cette affirmation de Guillaume Apollinaire : « Ceux qui se livrent au métier de poésie font quelque chose d'essentiel, de primordial, de nécessaire, avant tout quelque chose de divin... »

Jeannine DION-GUÉRIN

SABLIER DES MÉTAMORPHOSES

Poésie

Préface de Jean Joubert

Illustrations de Wilfrid Ménard

ISBN 2-915228-62-0 ; 15,90 EUR

136 p. ; 21,5 x 13,5 cm

item5a1a1a1
Sablier
Lesigne
Tracedesseves

Quand l'Arbre emprunte ses larmes au Poète, quand le Poète emprunte sa sève à l'Arbre, chacun s'applique au "Tracé des sèves"...

Léopold Sédar Senghor

... J'attends, avec plaisir, votre manuscrit sur le "Tracé des sèves" qui fait déjà sentir son parfum...

Ses poèmes répondent bien à la définition moderne du poème "un ensemble de mots mélodieux et rythmés".

Eugène Guillevic

Je ne vois certes aucun inconvénient à ce que vous citiez des vers de moi dans votre livre le "Tracé des sèves". Bien au contraire, j'en suis ravi, flatté.

PetiteSUITEDION

L’écriture de ce quatorzième livre marque un retour à la rigueur du thème et du mot, Guillevic fut l’une des rencontres majeures de l’auteur.

Non pas qu’elle ait abandonné l’influence lyrique des écrits précédents, marqués plutôt par le souci du rythme et la musicalité de Léopold Sédar Senghor, second maître qu’elle continue d’admirer et avec qui elle a eu la chance de correspondre ; mais des épreuves de santé expliquent le choix du titre : « Petite suite pour une convalescence », retour vers un état de vie que dans sa générosité celle-ci parvient à accorder parfois…

« L’heure n’est pas venue

d’escalader le ciel, décidé

semble-t-il à nous accorder

un petit rab d’amour »

Ce « petit rab d’amour » impose respect et recherche de sens. Le ton abordé sera celui de la quête progressive d’une sérénité.

Ces textes sont nés après 1997, date où s’est éteint le « bretonnant poète ».

Ainsi souhaitait-il qu’on le nomme plutôt que « poète breton », appellation, affirmait-il, qui vient de « quelque part » alors que lui se sentait de « nulle part et partout ». Blotti à jamais dans la tendresse des éléments, des êtres vivants et des choses.

Ces textes n’ont pas pour but d’imiter la forme guillevicienne mais de rendre un hommage sincère au Poète qui nous a permis par ses encouragements de persévérer dans l’offrande contenue et continue de cet émerveillement renouvelé, propre à l’écriture poétique.

Jeannine DION-GUÉRIN est l’auteur de quinze recueils publiés en France et en Belgique.

Dès 1990, sous le haut patronage de Léopold Sédar SENGHOR, elle est l’initiatrice et la réalisatrice littéraire du concours poétique international et de l’anthologie d’art « VINCENT, de la toile au poème » à l’occasion du Centenaire du peintre Vincent Van Gogh.

Pendant plus de 15 ans, elle contribue au dialogue des arts et des lettres en réalisant et animant l’émission « En vers et avec tous » sur Radio idfm98 Enghien, par son travail scénique (théâtre, cabarets poétiques, animations…), par ses conférences, présentations d’artistes, vidéos…

En 2006, elle représente la France à Bruxelles pour la commémoration du centenaire de L. S. SENGHOR, journée organisée par l’Union Européenne.

En 2010, le Prix de Poésie Léopold Sédar SENGHOR lui est attribué par le Cénacle européen francophone des Arts et des Lettres.

Extrait d’une lettre de Monsieur Henri SENGHOR, ambassadeur honoraire, neveu et filleul du Président-Poète à la lauréate :

«… J’ai eu l’occasion de vous remettre le Prix Senghor de Poésie, vous le méritez et mon oncle aurait été fier de vous le remettre personnellement du fait de votre parenté spirituelle avec le chantre de la Négritude qu’il fut et dont vous avez su appréhender toute la chaleur de « son » âme apaisée, dans le tumulte et le choc de nos deux cultures pourtant complémentaires… »

Lessabotsdeboisvert
item5a1a1a1a
item5a1a1a1a1a2

Jeannine DION-GUÉRIN

PETITE SUITE POUR UNE CONVALESCENCE

Poésie

Illustrations de Wilfrid Ménard

ISBN 978-2-35328 030-8

17,30 EUR

104 p. ; 21,5 x 13,5 cm

Commandeebook
Commandeebook1
Commandeebook2

ÉDITINTER ÉDITIONS

item5a1a1a1item5a1a1a1aitem5a1a1a1a1a2