L’œuvre d’Anna Frajlich est un des phénomènes les plus intéressants de la poésie polonaise contemporaine… qui révèle la vérité profonde d’une vie prise dans la tragédie de l’histoire contemporaine.

Le jury du Prix Turzanski

 

La tension intérieure de la poésie d’Anna Frajlich, la recherche d’un équilibre qui n’a rien d’une paresse spirituelle ni d’une vision malhabile, en font une poésie forte… L’être humain est condamné par la mémoire à une solitude et à un tourment doubles : non seulement il passe, mais il le sait. Il disparaît et, en tant que disparaissant, il demeure dans la conscience. Il n’a plus ni maison ni verger mais il continue à les voir. Il les voit mais il ne peut pas les toucher. Il se sent de plus en plus étranger, séparé par un rideau rigide, transparent, et froid. Les poèmes d’Anna Frajlich frappent à ce rideau.

Piotr Sliwinski

 

Je suis la carrière d’Anna Frajlich depuis plusieurs années. C’est une poétesse très douée.

Czeslaw Milosz

 

Le domaine poétique d’Anna Frajlich est la sensibilité. Sensibilité à la beauté du monde, aux saisons, aux paysages… Dans sa poésie se recoupent l’érotisme et la mémoire. Par l’interpénétration de ces deux voix, par le tissu vibrant de ses poèmes, Anna de Brooklyn est la poétesse de l’exil. Ce qui comprend l’unique et inimitable sphère de sa sensibilité personnelle.

Jan Kott

 

Je lis les poèmes d’Anna Frajlich depuis des années avec un intérêt croissant. Son dernier recueil, "Le vent, de nouveau me cherche" est un couronnement. Il est ce que furent pour la poésie de Mickiewicz les poèmes lyriques de Lausanne et pour Mi∏osz le volume "Ça" : un commentaire sur leur biographie personnelle, en dehors du temps, du présent, et du passé.

Grazyna Borkowska

Anna FRAJLICH

LE VENT, À NOUVEAU ME CHERCHE

Znów szuka mnie wiatr

Poèmes traduits du polonais par Alice-Catherine Carls

Présentation de Jan Zielinski

ISBN 978-2-35328-089-6 ; 15,30 EUR

édition papier épuisée

Le vent à nouveau

ÉDITINTER

Commandeebook